Le Rossignol et l'Hirondelle Raymond de Belfeuil (19ème siècle)

Un rossignol, ayant placé son nid
Près de celui d'une hirondelle,
Lui dit, un soir : « Point ne suffit,
Ma chère, d'être jeune et belle ;
Il faut savoir chanter, je t'offre mes leçons.
Je suis le roi de ce bocage ;
Tu n'as qu'à suivre mes chansons.
L'univers sait que mon ramage
Est le plus coquet ornement
De ce coin de terre charmant;
Nul ne chante mieux que moi-même ;
Il suffit de m'entendre une fois pour qu'on m'aime.
On te l'a sûrement bien dit ! »

L'hirondelle lui répondit :
« Au risque de vous voir sourire,
Je vous dirai mon sentiment :
Tout en rendant justice à votre beau talent,
A ces dons enchanteurs que tout le monde admire,
Je l'avoue humblement,
Je fais peu de cas du génie,
Que n'accompagne pas l'aimable modestie.

Fable 48