Le Corbeau et le Renard Pierre Millot (16ème siècle)

Un Corbeau ayant pris un fromage sur une fenêtre s’alla percher sur un arbre pour s'en repaître. Le Renard qui le vit, accourant au pied de l'arbre, se mit à l’arraisonner de la sorte : Corbeau mon ami ! que ton plumage est luisant! que ton bec est gentil et que ton corps est beau ! Si tu savais chanter, il n’y aurait point d’oiseaux pour se comparer à toi. Alors le Corbeau, se laissant emporter à la vanité, voulut montrer qu’il savait bien chanter, et, ouvrant le bec, laissa tomber le fromage que le Renard recueillit incontinent et se moqua du Corbeau qui reconnut à ses dépens à stupidité.

La fable signifie que ceux qui prennent plaisir aux louanges que leur donnent les flatteurs, ne manquent jamais d'avoir quelque sujet de s'en repentir.

Fables d'Esope tirées de divers auteurs, Fable 1, 1646