Si se vanter est un plaisir bien doux,
Le faire à son honneur est chose malaisée.
Souvent pour trop parler on est pris en risée,
Un voyageur menteur, ils le sont tous,
Racontait au retour exploits de toute espèce
Et choses d’incroyable adresse.
Un jour surtout il avait fait un saut,
Mais un tel saut, si long, si haut,
Qu'il ne peut espérer que l'on se l’imagine.
Fort heureusement qu’au besoin
Il citera plus d’un témoin
Digne de foi. C’était en Chine.
Alors quelqu’un : « Mais, l'habile sauteur,
Est-il besoin qu’un témoin intervienne?
Voyons! sautez ici. Qu’à la Chine il ne tienne, »

Qui fut penaud, si ce n’est le menteur ?

Fable 26, sujet tiré de Faërne