Les Enfants et le Sabot Jacques Cazotte (1719 - 1792)

Excité par le fouet d'une troupe d'enfants,
Un Sabot faisait des élans,
Tels qu'on eût cru qu'il dédaignait la terre.
Autour du mobile instrument,
L'air, agité d'un brusque mouvementé
Semble imiter, en petit, le tonnerre;
Sous les coups plus prompts que l'éclair,
Lui s'élève , il effleure , il rase
Le pavé qui lui sert de base :
Il sommeille, comme en extase,
Et reprend la route de l'air.
Tandis que jeunesse s'amuse,
Qu'arrive-t-il à ce pauvre sabot ?
Il tourne mieux, mais c'est sur son pivot.
Tout en tournant, le pivot s'use.
Dans cet état, ne pouvant plus servir,
On l'abandonne au ruisseau qui t'entraîne.
Si son sort vous fait de la peine ,
Au fouet des passions gardez-vous d'obéir.

Fable 19