La Calomnie Ivan Krylov (1768 - 1844)

De ses erreurs on est très-preste
A jeter les torts sur autrui :
« Si j'ai fait mal, dit-on, j'atteste
Que c'est tel ou tel qui m'a nui,
Et j'aurais mieux agi sans lui.
- A défaut des gens, c'est le diable
Qu'on accuse bien qu'innocent;
L'n fait le prouve dans ma fable,
Mais je pourrais en citer cent.

Dans un pays d'Asie, il était un brahmine
Dont le zèle dévot paraissait très-fervent;
Mais la pieuse ardeur qui brillait sur sa mine
Dans la pratique, hélas! se démentait souvent.
(Par là, nous voyons qu'en Asie
Jusque dans les couvents s'étend l'hypocrisie !)
Mais, sans nous écarter, allons tout droit au fait :
Ajoutons seulement que tous les autres frères,
Véritablement saints, étaient de mœurs contraires.
Et que notre brahmine était seul imparfait.
Certain détail surtout le dégoûtait du cloître :
Le chef de la communauté
Était d'une sévérité
Qui, tous les jours, semblait s'accroître.
Malheur à qui manquait aux règles du couvent !
Et pourtant l'entêté brahmine
Se sentait en humeur de les frauder souvent.
Ln jour maigre survient; le novice imagine
D'introduire, en secret, du gras dans sa cuisine.
Il se procure un œuf; puis, dès qu'il est minuit,
Il prend de la lumière aux tisons qu'il rapproche,
Tient l'œuf sur la chandelle, et voilà l'œuf qui cuit,
Comme un poulet cuit à la broche.
II le couve des yeux, du succulent repas
Se repaît en idée, et, du chef voulant rire :
« Eh! vieux barbon, dit-il, tu ne m'y prendras pas!
L'œuf est fin régal , en tout cas,
Et ta règle a tort d'en médire !

Mais tout à coup le chef arrive inattendu ;
Il ouvre la cellule, et que voit-il ?... ô honte !
Devant péché pareil il reste confondu,
Et sa voix fulminante en a demandé compte.
Le délit est là sous ses yeux ;
Nier est impossible : « vénérable père,
Dit alors le brahmine en pleurant de son mieux,
Accorde à mes péchés le pardon que j'espère.
Comment ai-je failli ? Je n'en sais rien ; il faut
Que le diable ait voulu me trouver en défaut ! »

Comme il parle, soudain, à sa vue étonnée.
Un petit diablotin sort de la cheminée.
Fi! dit-il, c'est honteux! comment peut-on oser
Sans cesse, à tout propos, ainsi nous accuser?
Eh ! le diable sur toi prendrait plutôt modèle !
C'est toi le premier, en effet,
Qui m'as appris comment on fait
Pour cuire un œuf à la chandelle ! »

Livre VII, fable 1