Les toiles d'Araignée Édouard Granger (19ème siècle)

Une araignée avait tondu pendant la nuit,
Autour de son obscur réduit,
Ses toiles qu'avec soin elle avait rapprochées,
Pensant intercepter les abords du chemin
Qui menait à sa loge. Aussi, dès le malin,
Cent mouches à ses lacs se roulaient accrochées,
Certain bourdon, passant par là,
Se prit à rire en voyant cet obstacle ;
Car d'un faible coup d'aile il mit tout en débâcle,
Puis, narguant l'araignée, aussitôt s'envola.

Ces toiles sont les lois qui règlent un empire :
Le faible les subit ; le puissant les déchire.

Livre I, fable 14