À chaque pays son fabuliste

2024-06-11
| |


La Fontaine, en France, on le connaît, on le connaît très bien, même puisque ses fables les plus célèbres sont étudiées depuis les plus petites classes. Mais qu'en est-il dans les autres pays ? La Fontaine est-il aussi connu ? Est-il traduit ?

Je vais prendre l'exemple de l'auteur polonais Ignacy Krasicki (1735 - 1801), prince-évêque. On peut trouver sur la page wikipedia en anglais du fabuliste qu'il est le "Poland's La Fontaine". Il est non seulement connu dans le pays comme poète mais il emporte tous les suffrages en tant que fabuliste. Après renseignements pris, son influence est énorme et La Fontaine ne sera connu que par un nombre restreint de personnes instruites.

En Espagne, le poète Yriate ou Tomás de Iriarte (1750 - 1791), parfaitement inconnu chez nous est considéré comme Le Fabuliste. Des dizaines ou centaines de sites internet ou documents pdf proposent ses fables gratuitement sur des sites espagnols. Il semblerait toutefois que La Fontaine y soit également très respecté. On peut trouver de nombreuses références espagnoles vers l'auteur français. Il existe d'ailleurs un ouvrage pour les plus jeunes, qui se nomme : Les Fables de Yriate et de La Fontaine.

Yriate et La Fontaine


En Russie, c'est Ivan Andreïevitch Krylov (1769 - 1844) qui sera le plus connu et adulé dans le pays. On connaît le peu d'attrait de la Russie officielle (les intellectuels c'est autre chose) pour la culture occidentale. Ainsi, Krylov sera-t-il considéré comme LE fabuliste. A noter qu'on trouve aussi quelques fables de Leon Tolstoï.

Krylov


Les Anglais possèdent John Gay, surtout connu pour sa poésie. Ainsi, les Anglais et les Américains (on pourra sans doute amplifier aux Australiens et aux Canadiens, mais je ne voudrais pas trop m'avancer) ont-ils d'abord le nom de Esope à la bouche lorsque l'on évoque le sujet des fables. Ses fables en prose sont édités dans de multiples versions, sont illustrées par de multiples dessinateurs et sont étudiées à l'école.


Aesop's fables


Et pour terminer, les Italiens ont Faerno, un peu célèbre chez nous pour avoir été traduit par Perrault. Toutefois, il s'agit d'un auteur en langue latine, qui a vécu au XVIème siècle, pas aussi accessible sans traduction que notre La Fontaine national.