La Fouine et le Matou Gottlieb Konrad Pfeffel (1736 - 1809)

Par la malice d'une Fouine,
Un poulailler fut pris d’assaut ;
La colonie récrimine,
Et se sauva par un créneau,
Mais un nid plein d’œufs dédommagea,
Le grand voleur qui les vida;
Un Matou voit qu'il déménage,
Et le rappelle et dit: « Juda,
Tu sais bien que chaque œuf renferme
Un imperceptible embrion ;
Et que tu détruis dans son germe,
Toute une génération ! »
_ Au Nathan répondit la Fouine :
« Ton sermon reste sans succès ;
Des œufs si j’avais fait régime,
Plus tard tu mangeais les poulets. »



embrion (sic)