L'Ours et la Gazelle Gabriel-T. Sabatier (19ème)

Un ours trouvant une gazelle
Qui cheminait au fond d’un bois,
Alla se poster devant elle,
« Et lui dit d’une douce voix :
Ma sœur, permettez,je vous prie,
Que je vienne vous embrasser.
Je veux vous raconter, amie,
Un fait qui, j’en suis sûr, va vous intéresser. »
La gazelle, à ces mots, se rapprocha du sire
Dont le discours l’intriguait fort.
« Seigneur, dit-elle, veuillez dire
Tout ce que vous savez.
Vraiment, quel heureux sort
Si vous alliez conter quelque chose pour rire !
Car voilà bien six mois
Que j’erre seule au fond des bois !
Allons nous reposer ensemble au pied d’un chêne;

En repos jusqu’au soir, vous me raconterez
Tout ce que vous voudrez. »
L’ours accepta l’offre sans peine ;
Et lui dit : « Vous avez raison ;
Pour nous distraire un peu, contons une anecdote, »
Il commence en riant et puis changeant de ton
Il lui saute dessus, l’étend sur le gazon ;
En la dévorant il marmotte :
« 0 ciel ! quelle gazelle sotte !
De me suivre ainsi pas à pas
Tout en ne me connaissant pas! »

L’on voit chez les humains arriver même chose :
Plus d’un ours avec ses beaux mots
Fait tomber la gazelle en ses affreux réseaux.
Et puis, sur elle encore il glose !

Livre II, Fable 9, 1856