Le Loup et le Fusil Fables Sénégalaises

Par faiblesse ou par imprudence,
Le Loup avait prêté des Moutons au Fusil.
D'avoir tel débiteur, lorsque vint l'échéance,
Le Loup vit le danger. « Monseigneur, lui dit-il,
Les temps sont durs ; votre Excellence
Peut me tirer d'un mauvais pas
Arrangeons, s'il vous plaît, notre affaire en silence;
Soldez, ajournez ma créance,
Mais ne me dites rien, ou du moins parlez bas,
Car je crains votre voix à l'égal du tonnerre. »

Des débiteurs puissants d'un pareil caractère,
Amis~ mieux vaut n'en avoir pas.

Fable 4


Notes de la fable 4 :

IL n'existe pas au Sénégal de loup proprement dit ; en me conformant à l'usage du pays, j'ai traduit par loup en français, le mot bouki, nom qu'en ouolof on donne à l'hyène. Cet animal figure très-souvent dans les fables des nègres. Ils lui font jouer le rôle d'un lourdaud, toujours dupe de lui-même et des autres, caractère parfaitement approprié à ses habitudes et à son extérieur.